Aujourd'hui le peuple souverain proteste contre ce gouverne-ment, de bandits, d'escrocs de tous bords qui en veulent à notre vie, notre bien être, notre famille, nos biens, à notre intégrité, voir notre âme, etc....

Comment un président qui se voulait un président novateur et avant-gardiste, est devenu une sorte de satire politique, déversant des diarrhées de mots les plus humiliants les phrases assassinent et les insultes au peuple français. Devenu le 8e président de la Ve république, il s’est empressé de mener une politique brutale, méprisant les travailleurs et entièrement dévouée aux intérêts du Capital.

Lire son périple d'une année de mandat, Macron 1 an après. 

Macron, un an après | FRANCE - Avant-Garde

Le 14 mai 2017, sept jours après avoir été élu avec 66,1% des suffrages face à Marine Le Pen, Emmanuel Macron est investi Président de la République. Devenu le 8e président de la Ve république, il s'est empressé de mener une politique brutale, méprisant les travailleurs et entièrement dévouée aux intérêts du Capital.

Depuis son accession à l’Elysée, il y a un an, le président a installé une pratique verticale du pouvoir qui emprunte souvent à la symbolique monarchique. 

Des fastes.... des lumières.... des convives.... des repas.... du luxe.... à un pas de la luxure... à savoir si cela est déjà fait ??..... dérives de tous bords aussi, photos avec des individus nus et doigt d'honneur, récidiviste, voir certains de son gouvernement sont des mafieux.

Une première sous la Ve République. Si les prédécesseurs d’Emmanuel Macron avaient tous organisé des événements culturels à l’Elysée, aucun ne s’était ainsi mis en scène. Lui oui.

Louis XIV, en revanche, jeune roi féru de danse, avait pour habitude d’interpréter des personnages dans les ballets donnés à la cour. « Pour qu’il y ait cour, il faut qu’il y ait courtisans.

Reste que cette mise en scène du corps présidentiel a semé le trouble, y compris dans la majorité. « Ce qui caractérise Emmanuel Macron, c’est une protection jalouse de sa liberté et le refus de tous les conformismes, observe Gilles Le Gendre, vice-président du groupe La République en marche (LRM) à l’Assemblée nationale. Il en a fait la preuve très jeune dans ses choix sentimentaux. Il l’affirme aujourd’hui dans sa politique pour écarter tous les obstacles qui le détourneraient de son cap. »

Une vidéo sur son ascension au pouvoir de l'état. Être le premier, le seul, comme le capitaine du navire qui coule et qui reste pour vous dire, je sais tout et mieux que vous. Voilà le président du Titanic-Français, çà coule et vous avec.

"Macron à l'Elysée, le casse du siècle", le document en intégralité

player" width="480" height="270" allowfullscreen="true">

MACRON, MONARQUE MÉPRISANT

UNE LONGUE LISTE DE DÉCLARATIONS FRACASSANTES

Emmanuel Macron a commencé sa carrière de ministre de l’économie par une fracassante déclaration dans la matinale d’Europe 1. Souhaitant illustrer les besoins de réforme du passage du permis de conduire, trop cher et trop long, il prend l’exemple des salariés licenciés de Gad.

« Il y a dans cette société une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées. »

La phrase provoque de vives réactions, une salariée ne manque pas à l’époque de faire remarquer qu’elle arrive à remplir sa déclaration d’impôt contrairement à un certain ministre. A la décharge d’Emmanuel Macron il est alors ministre d’un gouvernement dont le Président de la République était accusé de qualifier de « sans-dents » les pauvres de notre pays.

Moins installé qu’aujourd’hui, probablement moins sûr de lui, le ministre de l’économie s’excuse à l’époque de sa phrase malheureuse. Un an et demi plus tard, il ne prendra pas la peine de s’excuser lors de la loi El-Kohmri quand il invective un opposant :

« Vous n’allez pas me faire peur avec votre T-shirt . La meilleure façon de se payer un costard c’est de travailler. »

Un an plus tard, c’est nouvellement élu président de la République qu’il expose sa vision du nouveau monde. A l’inauguration d’un incubateur d’entreprises, de start-ups, il lancera de façon aussi lyrique qu’insultante.

« Une gare, c’est un lieu où l’on croise des gens qui réussissent et des gens qui ne sont rien. »

Il n’a pas encore déployé sa théorie du premier de cordée, mais déjà il notait bien qu’il y avait deux camps dans une société capitaliste et qu’il était l’instrument de l’un contre l’autre. Si sa conception très personnelle du pouvoir et sa fascination pour les symboles monarchiques on souvent amené à voire dans Macron un aristocrate, ses politiques comme ses déclarations montrent qu’il est le champion de la bourgeoisie.

DES DÉCLARATIONS DE PLUS EN PLUS CIBLÉES

L’exercice du pouvoir use toujours, et quand on a du mal à masquer son mépris, son agacement vis à vis de l’opposition est encore plus difficile à camoufler. Alors que son gouvernement vient de baisser les APL et supprimer plusieurs milliers d’emplois aidés au milieu de l’été, le Président de la République défend ses ordonnances et sa politique lors d’un discours à Athènes.

« Je serai d’une détermination absolue et je ne céderai rien ni aux fainéants, ni aux cyniques, ni aux extrêmes. »

Cette déclaration quatre jours avant la manifestation du 12 septembre, première d’une longue série, sonne comme une provocation. Le Président tentera d’expliquer que ces mots visaient les dirigeants précédents des différents pays européens.

Un mois plus tard en visite au sein de l’entreprise GM&S en liquidation judiciaire, il les gratifie d’un magnifique conseil en aparté.

« Certains, au lieu de foutre le bordel feraient mieux d’aller regarder s’il y a des postes [ailleurs]. »

Cette fois s’il ne cherche ni à s’excuser et à peine à se justifier il remettra même une couche une dizaine de jours plus tard.

« […] certains bloquent tout, se mêlent à des activistes violents, font tout pour bloquer des choses. Non pas pour retrouver un emploi mais pour toucher la supra légale, c’est à dire un petit plus d’argent. Je ne l’accepte pas. »

Inacceptable pour le Président de se mobiliser sur le montant de sa prime de licenciement. Il faut y voir une certaine logique avec le plafonnement des indemnités pour licenciements abusifs. Il faut également y voir les intérêts d’une classe et son opposition radicale aux intérêts de l’autre.

UN MÉPRIS DE PLUS EN PLUS AFFICHÉ

Au journal télévisé de 13h de TF1, le Président de la République a cru bon de faire part de ses lumières aux étudiants mobilisés contre la loi Orientation et Réussite des étudiants.

« C’est que s’ils [les étudiants] veulent avoir leurs examens en fin d’année, c’est mieux de les réviser, parce qu’il n’y aura pas d’examens en chocolat dans la République »

Il avait auparavant tenu à préciser que pour lui les universités occupées l’étaient non pas par des étudiants mais « des agitateurs professionnels »« des professionnels du désordre ». Cette délégitimation systématique de toute opposition, le refus de tout débat, dépasse le seul cadre du Parlement. Le Président marque par son discours sa conception monarchique du pouvoir, à toutes les critiques sur son refus du débat, il rappelle sa légitimité acquise par les urnes.

Ainsi il déclarait devant Bourdin et Plenel refuser de « céder à la tyrannie de certaines minorités ». Dans un renversement saisissant, le Président de la République, fort d’une immense majorité à l’Assemblée Nationale qui  lui est entièrement acquise, dénonce la tyrannie de ses opposants. Il n’y a pourtant pas de tyrannie sans pouvoir et le pouvoir c’est lui qui le détient.

Dernièrement dans un document à sa gloire sur BFMTV, il a commis une nouvelle déclaration dont le mépris est tellement grand qu’il est nécessairement sincère. Il n’y a en effet aucun intérêt pour le Président de la République à sur jouer un tel mépris.

« Le colonel Beltram, il est mort parce que la France, ce sont des idées, des valeurs, quelque chose d’une guerre qui le dépasse. Les gens qui pensent que la France, c’est un espèce de syndic de copropriété où il faudrait défendre un modèle social qui ne sale plus  […] et qui pensent que le summum de la lutte c’est les 50€ d’APL, ces gens là ne savent pas ce que c’est que l’histoire de notre pays. »

Cette déclaration ne sera probablement pas la dernière. Emmanuel Macron a encore du temps, si le peuple n'en décide pas autrement, devant lui pour pousser le mépris toujours un peu plus loin. Ce qui est certain c’est que l’indignation suscitée par ses propos ne dure pas , ce qui dure ce sont les politiques menées et l’idéologie qui dirige la France.

Le Président ne se livre pas à des écarts de langage mais bien à des révélations par petites touches de sa conception du monde et du pouvoir. Pour lui il n’y a qu’un seul chemin qui soit possible, qui soit juste, c’est le sien. Tous ceux qui se mettent en travers sont « ceux qui ne sont rien »« les fainéants, les cyniques, les extrêmes », ceux qui portent des T-shirts à défaut de costard. Ceux qui jeunes ne voulaient pas « devenir milliardaires ».

ET PARCE QUE LE MÉPRIS DE CLASSE N’EST JAMAIS TRÈS LOIN DU RACISME…

Quelques semaines après son investiture, le Président de la République s’était livré au mieux à une blague de très mauvais goût au pire à une sortie particulièrement raciste :

« Le kwassa-kwassa pêche peu il ramène des comoriens »

Ce bateau de pêche est largement utilisé pour effectuer la traversée depuis l’archipel des Comores à l’île de Mayotte et plusieurs milliers de personnes sont mortes lors de ces traversées. La plaisanterie de la part du chef de l’Etat colonisateur de Mayotte et donc largement responsable de la situation est particulièrement mal venue…

Au début du mois de juillet suivant, le Président français en marge d’une réunion du G20 pour le développement de l’Afrique a livré une analyse particulièrement choquante sur la situation du continent.

« Quand des pays ont encore aujourd’hui sept à huit enfants par femme, vous pouvez décider d’y dépenser des milliards d’euros, vous ne stabiliserez rien. »

Niant plusieurs siècles de colonisation européenne sur le continent africain, le Président de la République se fait ici le porte voix d’une idéologie misogyne, paternaliste et raciste.

Il reste encore et encore des phrases qui sortent de sa bouche comme du fiel et du venin méprisants la liste n'est pas exhaustive aussi, la dernière... tu traverses la rue et tu trouves du travail....

Vient ensuite toutes ces réformes, ces taxes, ces décisions la première sur l'ISF, voilà le président des riches au pouvoir. Avant son élection, le 16 avril 2017, Emmanuel MACRON, candidat à la Présidence de la République, a adressé une lettre ouverte à la “communauté LGBTI”.

Lettre ouverte d'Emmanuel Macron à la communauté LGBTI

Voici la lettre ouverte adressée par Emmanuel Macron à la communauté LGBT le 16 avril dernier pour lui témoigner son soutien indéfectible et inconditionnel, avec à la clé, notamment, la légalisation de la PMA pour les couples de lesbiennes ainsi que la légalisation et la régularisation des enfants nés de la GPA à l'étranger.

Passant par la décadance, çà promet pour le futur vu la fête de la musique juin 2018, cette photo très contreversée, ce n'est pas la première, ni sans doute la dernière d'ailleurs, 

Source: Externe

Source: Externe

 

 

 

Macron - Histoire d'une Haute Trahison - Les preuves accablantes

 

 

 

 

Source: Externe

vSource: Externe

Après les fastes et les frasques que va t'il rester de ce gouvernement de la Ve République, un article un peu drôle à son élaboration de son écriture, car je l'ai commencé avant que les gilets jaunes fassent leur apparition  et par manque de temps je n'avais pu le finir, en fait il arrive à point nommé aujourd'hui.

Après les quelques jours voir deux semaines sont passées depuis cette action des gilets jaune, Macron par en Argentine il dépense sans compter pendant que le peuple crève. Lui ne se gène pas pour partir ici et là, c'est une vraie anguille, et puis sur facebook je tombe sur cet article, et je m'empresse de le lire, et ce que je craignais il y a qq mois s'avère exact.

Une petite pensée à mon Ami Luc Bene, nous avions dialogué sur ce fait que je ressentais pour fin novembre une grosse pagaille et une révolution, je me suis pas trompée elle est arrivée plus tôt, et lui est parti sans rien voir de tout cela.

Pour en revenir à cet article voici ce que l'on peut lire :

La République en Marche a obtenu une large majorité avec 302 députés élus à l’issue des élections législatives 2017.  Or, les élections législatives auront été marquées par un taux d’abstention record : 51,3% au 1er tour et 57.36% au second tour. Le président de la République,  Emmanuel Macron, élu par défaut avec 66,1% des votes exprimés le 7 mai 2017, dispose  donc d’une large majorité à l’assemblée nationale.  Il se pensait intouchable il est en fait extrêmement fragile, car cette majorité n’est que de façade, elle ne représente pas la réalité du corps électoral.

 

Cette révolte est probablement une révolution, car elle  pointe du doigt les manquements aux fondements  de notre devise inscrite aux frontons de nos bâtiments officiels: Liberté – Egalite – Fraternité. La Liberté que nous avons perdue, l’Egalité qui n’est que bafouée, mais la Fraternité qui est en train de renaitre.

 

Cette révolte est née  d’un  sentiment d’injustice profond, qui a été renforcé par des mesures prises d’en haut sans discernement, sans écouter les élus des territoires et imposés de manière autoritaire par un Premier ministre trop intelligent pour sa fonction.

 

Vous pouvez lire la suite je vous mets le lien, il est très intéressant et regroupe toutes mes pensées et mes ressentis à ce sujet là.

Mais c'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution !

Mais c'est une révolte ? - Non, Sire, c'est une révolution ! J'ai écrit l'article " Révolution et résistance, et le peuple dans tout cela ? " (1) le 20 octobre,Relisez-le ! Le mouvement gilet jaune a commencé début novembre. Depuis la colère du peuple a pris une forme inédite, elle repose sur un sentiment d'injustice profond.

Comment de gros pigeon voyageur peut 'il entendre la colère des Français, comment ce gros ho !!! mais les mots que je voudrais dire dépasse l'entendement mais je pense que vous les entendez.... sourires.... jaunes....

Quand je parle du nouvel ordre mondial que Macron veut instaurer en France, sur certains groupes de Facebook je me fais jeter, d'ailleurs je me suis fais exclure de plusieurs groupes, c'est pour cela que j'ai crée le mien "Tous contre le nouvel ordre Mondial", un petit groupe qui j'espère deviendra grand, il y a aussi les groupes qui sont administrés par les personnes de mentatlités musulmannes et là on a le droit de se faire insulter mais pas de répondre, dites moi où est la justice.....

Revenon à ce Macron national, petit individu méprisant, un freluquet de bas étage, qui est venu au pouvoir avec des aides diverses et variées en premier lieu des illuminatis, pusique Macron est issu de la banque et des banksters...

MACRON CIBLE PAR LA CIA?

Cette publication est longue. Ne ratez pas sa lecture. Pour les suspicieux elle est le fruit de recherches et d'analyses et fait référence à des travaux universitaires dont vous trouverez les références en infra .Vous comprendrez comment Macron a pu arriver, en une dizaine d'années, dans les plus hautes sphères de la République.

 

2017, LE COUP D'ÉTAT

Une fois de plus, cet article est long. Prenez le temps de le lire tranquillement, mais lisez le. Il révèle comment certains acteurs ont préparé minutieusement ce qu'il faut bien appeler un coup d'État. Il s'agit pour eux de pérenniser, coûte que coûte, la politique engagée par François Hollande.

 

Macron - Histoire d'une Haute Trahison - Les preuves accablantes

Président globe trotters, biilan : plus de 169.624 kilomètres en un an. "Quatre tour du monde en 72 jours". Algérie, Mali, Arabie saoudite, Chine, Inde, Etats-Unis... Depuis son élection à la présidentielle, Macron enchaîne les déplacements à l’étranger.

Je me pose bien des questions en lisant sa biographie sur Wikipédia, voilà ce que l'on peut lire ???

Sorti de l'École nationale d'administration (ENA) en 2004, il est inspecteur des finances.

En 2008, il rejoint la banque d'affairesRothschild & Cie, dont il devient deux ans plus tard associé-gérant

Comment ce petit inspecteur des finances se voit projetté comme "assicié gérant" à la banque Rothschild ???

Déjà un petit hic à sa promotion, la première sortie sans classement même avec un recours, nom de la promotion Léopold Sédar Senghor qui est le symbole de la coopération entre la France et ses anciennes colonies pour ses partisans ou du néocolonialisme français en Afrique pour ses détracteurs.Tout un programme voilà pourquoi ses voyages fréquents en Afrique ???

 

Il fait partie des étudiants militant pour le choix de Senghor comme nom de promotion48. Il effectue un stage de l’ENA de six mois en ambassade à Abuja au Nigeria48,49, puis un autre à la préfecture de l'Oise50.

 

En 2007, il bénéficie du German Marshall Fund, qui lui permet de découvrir les États-Unis, pays où il effectuera par la suite un stage pour la banque Rothschild. 

Du floute à la réalité ou de la non réalité aux mensonges éhontés, la toile retrace tous les faits et gestes, qu'on se le dise peut être y'a t'il des vérités qui se sont transformées en mensonges.

Des éléments de sa biographie publiés dans les médias ont fait l'objet d'incertitudes et de contradictions. Ainsi, Emmanuel Macron semble avoir entretenu pendant un certain temps l'ambiguïté sur son prétendu passage par l'École normale supérieure. Par ailleurs, il indique avoir réalisé un mémoire sur l'intérêt général, en rapport avec la philosophie du droitde Hegel (est un philosophe allemand.Son œuvre, postérieure à celle de Kant, est l'une des plus représentatives de l'idéalisme allemand. Sous la direction d'Étienne Balibar, (est un philosophe français d'obédience marxiste) mais ce dernier déclare ne pas avoir de souvenir ni de trace de cet épisode, précisant : « Peut-être s'agit-il d'une censure inconsciente, je ne sais pas. »

Une campagne présidentielle controversée, avec 16,6 millions d'euros de dépenses, la campagne d'Emmanuel Macron sera la plus coûteuse de tous les candidats. Après l'élection, il est révélé qu'il a bénéficié de rabais significatifs de la part d'entreprises prestataires, et le financement d'En marche fera l'objet d'une enquête en raison de l'origine non-identifiée de 144 000 euros de dons.

Macron le roi de la ristourne, le roi de la magouille et compagnie.... je pense que bientôt nous allons découvrir effaré, ce que cet individu a fait et outrepasser ses droits, là, fait 'il barrage à certaines révélations ???

 

Financement de la campagne de Macron : une enquête ouverte sur le rôle de la métropole lyonnaise. Une plainte pour « détournement de fonds publics » a été déposée par des élus Les Républicains. Gérard Collomb, soutien d'Emmanuel Macron, est dans le viseur, le 25 juin 2018, puis le 3 octobre Gérard Collombe donne sa démission...

Financement de la campagne de Macron : une enquête ouverte sur le rôle de la métropole lyonnaise

Une enquête préliminaire a été ouverte après une plainte d'élus de droite dénonçant le rôle joué par la ville et la métropole de Lyon en faveur de la campagne électorale d' Emmanuel Macron, a-t-on appris lundi de source proche de l'enquête.

 

 

 Descente dans les sondages le 18.11.2018.... 25 % d'à peu près satisfaits pour les très satisfaits 4%..."Nous sommes de vrais populistes, nous sommes avec le peuple, tous les jours", a affirmé mercredi le président, devant un parterre de maires. Dès lors, comment définir le populisme, dont se réclament de plus en plus de responsables politiques en tous points opposés ?

Source: Externe

Le populisme au fur et à mesure du temps est devenu un mot qui veut tout dire, un amlagamme que certains prennent par un plaisir fou à utiliser.  dans le langage médiatique, est soit un « fasciste », soit un démagogue. Il s'ensuit que le populisme semble se définir soit par son orientatio antidémocratique, soit par son allure pseudo-démocratique. 

Pour en revenir au vrai populisme, qu'en est il ??? beaucoup ont oublié. 1917 avec la montée du communisme et 1936 avec la montée du nazisme, voilà les mouvements populistes.

Les populistes émergent partout dans le monde. Revendiqué par certains comme un étendard de leur défense du véritable peuple dont la souveraineté serait confisquée par une élite corrompue et détachée des réalités, le terme de populisme est également un anathème visant à disqualifier les tenants d’une rupture avec le système politique et économique actuel.

 

A chacun de faire ses recherches pour trouver le bon mouvement, le bon endroit, la bonne direction, moi je dirais plutôt que je suis sociocrate.

Source: Externe

Bien à vous, la lutte continue contre ce gouvernement, bandits, escrocs, mafieux et irresponsables.

LaddyMarieDesEtoiles.

le silence